10/09/2008

... USA ...

Steph1

Larmes en pause... complète.

Pour des nouvelles c'est par ICI

07:03 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/06/2008

Il était temps...

P1090477 copie(1)(1)



Il était temps que je trouve la paix, l'amour, la vie. Et c'est chose faite depuis trois mois.
A ses côtés, le monde a changé. Je n'ai plus une larme aux coins des yeux, un reproche aux bords des lèvres... Tout va bien, et voilà pourquoi je n'écris plus rien sur 'Larmes'. Car, comme certains le savent peut-être déjà, je ne sais écrire que dans la douleur et la tristesse.
Je ne ferme pas ce blog, je pense que j'aurais à écrire lorsque je serais aux USA, seule et sans mon Prince...
En attendant, je souhaite de bonnes vacances à tout ceux qui en ont et bon courage aux autres.

Amicalement, Stéphanie.

12:52 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/02/2008

...T*u ( il manque une lettre ^^)...



Ce soir, c'est un ciel couleur caramel qui me pousse à écrire. Tu n'es pas là, et comme d'habitude je te guètes... C'est maladif tu crois ?
Je n'ai pas de nouvelles depuis samedi, mais j'y suis habituée ( Pas de nouvelle, bonne nouvelle avec toi )
Presque un mois que je t'ai vraiment rien qu'à moi et je suis surprise. Plus surprise de jour en jour... Les non dit deviennent des demi mots, tes sourires se font plus nombreux, tu viens vers moi pour me prendre dans tes bras... Je n'aurais pas osé espérer un tel changement.

Le ciel devient chocolat à présent, et tu n'es toujours pas là. Un petit coup d'oeil sur l'annulaire de ma main droite... Une bague, une journée, des surprises... Et me voilà encore à sourire bêtement, dans le vide, juste en repensant à une phrase, un geste, une anecdote.
Tant de petits moments que je peux aprécier plus que jamais, tu retrouve ce sourire radieux que tu aime ? En tout cas, moi je le sens.

Msn est allumé... Comme chaques soirs. A tous les bruits de connexion, mes yeux vont à droite de l'écran, mais ce n'est pas toi. J'aimerais bien ne pas dépendre de toi tiens... Toi tu y arrive bien (la preuve, tu n'es pas connecté...) Mais je continue à sourire... Je pense à toi.
Je sais que j'attendrai encore ce soir... Mais pas trop trop tard, juste pour dire que en fait, je ne t'attends pas réellement. ( Menteuse ^^)

Je suis habituée à cette attente, et je suis sure que tu en joues ( Petit vilain! ) Je ne cherche même plus mon gsm pour vérifier si j'ai un sms, et je n'en envois pas non plus ( faut pas exagérer non plus! ) Mais ça me va... Etonnement, ça me va. Il y a quelques mois, je ne l'aurais pas supporté, je me serais fait des films (comme on dit) et j'aurais pêté un cable... ( c'est du vécu, je t'assure) Mais là, je suis calme... Un peu déçue de ne pas te parler peut-être, mais ça va. Je pense à toi.

Le ciel est gris ardoise, et tu n'es toujours pas là. Tu travailles? Tu étudies? Tu es avec eux? Je me demande ce que tu fais... J'aimerais bien savoir. ( Aussi curieuse que toi ) Mais toi, tu réponds seulement parfois.
Je vai essayer de faire comme toi je pense ^^ ( Tu me donneras des cours, dis? ) Je ne sais pas si tu lis mes écrits ( quoique... ) mais ça me fait du bien d'en 'parler' ( avec les doigts, encore mieux que les italiens dis donc ! )

Le ciel est noir, et je ne sais pas quand ou si tu seras là... Mais en tout cas, je pense à toi et je souris.

19:11 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22/01/2008

...Enfin!...

P1010573a2

Enfin le commencement de ce que j'attends depuis des mois,
Enfin avec l'homme que j'aime, celui que je voulais!
Pourquoi les hommes se rendent-ils seulement compte à quel point ils tiennent à nous lorsqu'ils risquent de nous perdre? C'est une sorte de perte de temps non? Quand je lui criais que c'était Lui que je voulais et qu'il regardait autour de Lui pour être bien certain... Comment pouvais-je être plus claire? ^^
Quoiqu'il en soit tout...commence bien :D
Alors je vous souhaite à toutes et à tous de trouver LA personne qui vous fait vibrer, qui rend vos mains moites, qui fait trembler votre coeur...

                     我爱你

Stéphanie

19:12 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/12/2007

...Maintenant...

19:52 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/11/2007

...Autre blog...

tenderness

Un avenir qui approche... Il reste 9mois avant la grande aventure. J'ai laissé quelques indices dans mes écrits. Ceux qui me connaissent en dehors de ce site le savent déjà, biensûr... Vous allez découvrir mon projet pour l'année scolaire prochaine : Perle au loin

Je ne ferme pas Larmes, au contraire. J'ai besoin d'écrire ici, et là bas, j'en aurais d'autant plus besoin... Lors des moments de doutes, de pleurs,...
Pour ceux qui souhaiteraient faire la même démarche que moi, vous pouvez me contacter, et je me ferais une joie de vous donner toutes les informations :) ( Intriguante, ne suis-je pas ? ^^ Alors allez vite voir mon autre blog! )

Bien à vous, Perle.

17:03 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/11/2007

"Dors et oublie"

 

Wo ai ni

Les mots s'accordent, s'arrangent en phrases et ne demandent plus qu'à être écrits. C'est là que ça coince. J'ai tant à exprimer ces temps ci, tant de choses réprimées, baillonnées. Mon coeur force sur ma main pour les coucher sur la toile, alors pourquoi est-ce si difficile? Je pourrais écrire des pages et des pages sur Lui.
J'ai déjà remarqué que l'on sait si on est amoureux, seulement quand l'histoire est finie ou qu'elle dure longtemps et qu'on prend du recul. Et bien, je peux vous dire qu'on sait qu'on est amoureux aussi quand c'est impossible, quand on ne peut pas le dire, quand Il ne veut pas. J'ai cru que je pourrais gérer, supporter, mais c'est de pire en pire. Mon coeur se gonfle et ne suit plus à envoyer assez de sang, mes doigts tremblent et mes yeux, une fois de plus, sont humides. Pourtant, cela m'est interdit, je ne peux pas L'aimer. Je dois passer à autre chose. Mais comment finir quelque chose qui n'a pas exactement commencer?
Il ne le sait pas, Il ne sait rien parce qu'Il ne veut pas savoir : " Dors et oublie " m'a-t-il dit. Mais de toute façon, c'est mieux qu'Il ne sache rien, je peux encore L'avoir un peu. Un moment de plénitude dans Ses bras c'est mieux que la vie sans Lui, non?
Je ne me le suis jamais avoué encore, ce que je ressens pour Lui. Je préfère ne pas analyser. Je tiendrais encore comme ça un petit temps, jusqu'à ne plus pouvoir Le regarder sans avoir mal, jusqu'à ne plus pouvoir Lui parler sans hurler.  
Heureusement, Il ne lit pas ce blog en tout cas...
Il n'y a pas de conclusion, de morale à ce post, c'était juste comme ça. Parce que le poème qui est en moi ne veut pas sortir.

                      * He is under my skin, just give me something to get rid Him *

14:21 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/09/2007

...Cest encore loin...

P1000710

Une nouvelle année, un chemin vierge. D'autres horizons se profilent. Une dernière année avec Eux, à coté de Vous, entre Nous. Ceux que je connais, que j'apprécie ou non, mais qui font partie de mon quotidien. Certains disent " C'est encore loin, ne t'en fais pas", mais ces dix prochains mois passeront, c'est sûr, et passeront vite. Trop vite.

Continuer à avancer? Reculer? Rester? Tourner sur moî-même?

Ca à l'air si beau pourtant, inconnu et inquiétant. Sans Eux, aucun de Vous, pas de Nous.
Pour l'instant, pas de mots, pas de choix. Juste les yeux à demi-clos, des petits pats incertains.

" C'est encore loin, j'ai le temps..."

19:54 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

17/08/2007

...A l'instant...

Un coeur tendre qui fond entre des mains trop ardentes, se déchire entre les barbelés et s'éparpille, un "coeur d'artichaud" que l'on effeuille et grignotte l'air de rien. Une éternelle amoureuse, éprise, qui jongle avec sourires et larmes, se meurtrit la chair de questions sans sujet, verbe ou complément. Sans raisons, sans réponses. Les mots s'éteignent, les regards se perdent... Mais comme toujours, c'est éphémère, c'est cyclique. Les émotions en bordure d'âme, en pulpe de lèvres, en encre de plume. Un instant de tourments, une bulle de peur, qui glace les entrailles. Un acide le long des articulations. Que de phrases, que de tentatives d'explications pour essayer de soulager les doigts engourdis, la tête lourde et le coeur gros.

73552519[1]

21:23 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

13/08/2007

...Vous...

Aout[5]07b

Un goût de fin de vacances et pourtant un léger sourire permanent sur mes lèvres et/ou dans mon coeur... Juste se laisser vivre, sans vraiment y réfléchir, prendre les mains tendues, répondre aux douceurs par d'autres caresses. A Vous, toutes les personnes qui m'entourez, m'appréciez et m'aimez, merci. Un simple mot peut être, mais on en a pas encore inventé de plus fort, de plus explicite... Vous êtes là quand je pleure, ris ou râle, pour me rendre l'envie de jouer avec mes mots, mes regards... Vous, d'avant, de maintenant ou de toujours... Famille, amis, copains ou nouvelles connaissances... Parce que je ne le dis pas assez : Vous êtes dans mon coeur.

Maman, Papa, Ritch, Dom, Gigi, Steph, Tyu, Arnaud, Flopi, Ben, Guillaume(Ptishampi), Jona, Toza, John, Alex, Lo, Nana, Caro, Mounette, Parrain, Chris, Lau, Fred, Laurence, Marie, Phil, Chou, Xarc, Lolo, Lyna, Yasmine, Gaïa, Syl, Sam, ... Et encore tous ceux dont le prénom ne me vient pas à l'esprit maintenant...

train

Stéphanie alias Perle.

 

03:05 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

21/07/2007

...Geïsha...

Sayuri3

 
Filles au destin tracé, elles existent par et pour la tradition. Personnalités enduites de fard blanc, envies avortées aux commissures écarlates de leurs lèvres. Des regards humides sculptés de traits noirs.
Filles de culture, elles sont artistes des plaisirs de la contemplation. Une danse, un chant, un poignet légèrement découvert.
Demi-épouses du soir tombé, une vie dévouée, détachée.
Elles ne sont pas prostituées ou décoration, elles sont rêves. De luxe, d'antan, de Japon, de beauté...
Elles sont Geïshas...

20:55 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/07/2007

...Monstre...

Il en est de la monstruosité comme de tout,

Il est des bourgeons comme des chancres mous,

Qui naissent dans le ventre même de l'humain,

Et se révèlent au grand jour, juste un beau matin.

Il est des ordures qui ne sont que des enfants,

Il en est de leur cruauté comme d'un talent,

Dont ils se vantent sans savoir le poids des mots,

Et puis tout le mal se boule sous leurs baisers d'ados.

Il en est du mensonge comme d'une graine mortelle,

Il est des rêves que des salauds assassinent au scalpel,

Sans se soucier du prix qu'un jour, ils saigneront,

Quand le sort vengeur se coulera dans leurs sillons.

Il est des phrases tueuses à ne jamais prononcer,

Il en est des serments comme des promesses jurées,

Qui attendront s'il le faut, que se vide le sablier des ans,

Et puis un jour, l'enfer sera là, d'un coup au tournant…

Sur terre, tout se paye,

Soit à l'avance, soit à crédit, soit au comptant,

Mais tout se paye,

Je le sais depuis plus de mille années,

Depuis si longtemps…

Marie Lanson

Pour Q... qu'il se reconnaisse...

23:41 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17/07/2007

...Changement d'article...

Erreur de coeur, quand on se trompe sur les gens...
Erreur de mots, quand on croit les gens...

Petit écart de parcours, et pourtant je ne verse pas une larme.
Il a été odieux, et je souris.

Ca nous change des gros chagrins et des articles larmoyants.

Une écorchure de plus à mes mains, mais elle a le mérite d'être indolore.

Avis à toutes et à tous, l'amour fait mal, mais on sent que l'on vit et l'on s'en réjoui...

J'ai supprimé l'article précédent, non pas car j'avais honte de m'être trompée. Mais bien car ce texte était trop beau que pour lui être dédié...Sans vouloir me vanter

12:11 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

31/05/2007

...Examen...

Et voilà, la balade est terminée, les exams commencent dans moins d'une semaine. Ce qui veut dire, abscence quasi totale de l'ordinateur. En tout cas, je vous retrouve après cette horrible quinzaine, j'espère, en super forme pour passer mes vacances avant la rhéto (terminale).

Bon mois de juin à tous, et un petit mot, comme chaque fois à cette époque "Roland-Garrossienne" : Vamos Rafa!!!!!

Nadalroland07a

Perle

 

18:23 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

15/05/2007

...Fête des mères...

poememam

20:20 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

09/05/2007

...No more to tell...

fuméecirque

 
Aigreur de violence, de haine et de cris. Plus rien n'a de goût ni de sens. Comme un arrêt sur image, une image tirée et percée de tout côté. Une ébauche de poème vide de créativité, puisé à l'encre de mes tourments. Une volupte noire, une vague d'inconnu guide mes mots, mes pas, mes envies. Un relent d'horreur, de trop plein... Sans savoir pourquoi ou d'où cela vient...

18:35 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

20/04/2007

... Virginia Tech 16/04/07...

 

Parce que pour lui, il n'avait plus de place, il a pris celle de ses autres. Il leur a crié ses propres fautes.

Parce que pour lui, il n'avait plus de larmes, il a arraché les leurs. Il a fait grandir en eux sa peur.

Parce que pour lui, il n'avait plus de mots, il a coupé ceux de leur bouche. Il a fait pleurer ses cartouches.

Parce que pour lui, il n'était plus rien, il a mis le point à sa fin.

gunn

 

23:58 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

15/04/2007

...The holidays are over...

pluie moi2

 
Les vacances sont finies, aurevoir la pluie (qui m'avait suivie jusque dans le sud de France!) Plus que cette journée, ensuite les cours reprennent pour la "dernière ligne droite" comme disent les profs. Plus beaucoup d'articles sur ce blog car, plus grand chose à dire. Une vie simple, tranquille... C'est reposant à dire vrai.
Je serais encore là un an et demi et puis, j'ouvrirai un autre blog, pour ma nouvelle vie. Je vous expliquerai ;-)
En attendant, bonne fin de week end à tous.
Cordialement,
Perle.

15:48 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

16/02/2007

...Saint Valentin...

loveA2

 

Rien de senti, rien d'attendri, rien de pleuré, rien d'arraché de l'âme, rien qui vînt de son coeur pour aller au mien, rien qui fût de lui à moi. Au contraire, je ne sais quoi de vague, d'inaccentué, d'applicable à tout et à tous; emphatique où il eût été besoin de profondeur, plat où il eût fallu être simple. Pas un regard dans l'oeil, pas un accent dans la voix, pas un geste dans les mains.

Victor Hugo

16:51 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

30/01/2007

...☆ De moi à moi et vous ☆...

Christina Aguilera

 


Je ne suis pas populaire, j'ai pas des tonnes d'amis, je ne sors pas tout les soirs, je ne rempli pas ce blog rien qu'avec des photos de moi, je suis souvent chez moi, je suis pas aussi forte que vous le croyez
.

||||||||||||||||||||
.
Je pleure, je crie, je chante, je frappe, j'ai mal
.
jE n'Es§@ye P@s D'êTRe d!fFérEnTe p0ur v°Us,
                                                                                  m@!s
P°ur Mo!

21:53 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

09/01/2007

...Dans ma tête...

no place

Je suis née ce matin, en m'étirant j'ai touché les limites de mon âme. Frissons. Un peu plus loin, deux fenêtres, un pas, deux pas et au dehors un rideau de verre, du verre pilé, mouillé. D'un coup c'est le noir, et puis... La lumière fait mal. Je recule, dans mon dos, tout s'est animé, des rouages qui dansent dans un terrible "clicti". Au dessus de moi, une ampoule aux yeux rouges, oranges, jaunes. En un soupir ma tête touche cette clareté. Je n'ai à nouveau plus de place. Un profond bourdonnement résonne, une voix, ma voix. Je réfléchis, je suis ma conscience... "Je suis dans ma tête". Je tombe, je ne suis plus maître de rien. Une éternité semble passer, sans que je puisse bouger ou parler, je suis prisonnière. Quand enfin mes forces reviennent, la lumière disparait doucement. Les "clictis" se calment, tout s'aprête à dormir. " Pas moi, et oh! J'ai assez dormi" Personne ne m'entend, ne me répond et... Les deux fenêtres s'occultent, je peux enfin commencer à penser, à crier, à danser...

19:33 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

16/12/2006

...2 ans...

love pc

 

Deux ans que mes mots se posent ici, frôlent des petits bouts de vous, de moi.

Deux ans que j'écris sans ennui, certes plus rarement mais avec autant de foi.

Deux ans que vous lisez mes envies, au grès des jours, des mois.

Une autre page se tourne, une autre année s'annonce.

22:06 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

28/10/2006

...Carrosse...

bancs

Une longue marche au bord des nuages, je bois aux creux du vent. Sous mes pieds, un bout de pluie, je touche, je tire et je tombe. Une douce chute en goutte d'eau, j'effleure des rayons de feu. Au-dessous de moi, d'un coup, le sol.

J'avance lentement sur un lit dur et gris, il fait plus froid ici. Endroit familier mais brouillé, un bruit couleur acier. Mon carrosse est avancé, je m'éveille calmement et remet mon diadème en place.

Ma robe est froissée et ce rêve en valait la peine.

 

Illustration par Marie Lanson.

20:45 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

21/09/2006

 ...Poupées...

 

Poupée délaissée, poupée cassée, poupée quittée,

Oubliée aux jeux des filles impubères, à leurs années,

Morte sur un coin d’étagère, au fond d’une armoire,

Désertée de mains, de regards, dépeuplée d’histoires,

Les temps ne sont plus aux contes et aux ritournelles,

Poupée bagatelle, poupée dentelle, poupée marelle,

Un pas en avant et un pas en arrière, ronde immobile,

Les filles virevoltent de tout leur nouveau corps nubile,

Une ballade d’enfant muse encore dans tes yeux perdus,

Quand tes bras se tendent vers le passé dépassé, révolu…

 

 

Illustration et texte de Marie Lanson.

17:41 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

20/08/2006

...Entre vous et moi...

Le déluge par la fenêtre de devant, sûrement le même derrière, plus les torrents de boue se déversants dans la véranda. Des vacances bien belges quoi. Bientôt la rentrée scolaire, les nouveaux profs, les nouvelles petasses de l'école, toujours la même chose en clair. Et moi je suis là, pas différente, plus vraiment la même. Entre deux eaux, deux vies, deux sentiments. Seule, mais contente de l'être puisque, de toute façon, je ne peux aider personne. Je m'égare, je parle pour meubler le silence de cette fin de journée. Un gout âpre sur les lèvres, dans le coeur. Les yeux secs et la tête vide. Peut-être que demain sera autrement? Peut-être même y aura-t-il du soleil?! (hum, faut pas pousser le bouchon non plus hein!)Bonne vacances à vous, autant que possible.

Perle

19:13 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

29/07/2006

...Mon Tendre...

 

Il est fait d'angles, de douleur, de colère

Abrité derrière un mur de pensées, de réflexions complexes.

Un visage triste, parfois mélancolique. Et pourtant...

Trahit par ses yeux, près à donner, à aimer

Par ce petit sourire qu'il a quand je lui dis qu'il est beau

Par les attentions qu'il a envers moi et ceux qu'il aime

Il ne montre que ce qu'il veut, un jour le bon, un jour le noir

On est pas toujours du même avis, on est différent.

Mais je tiens à lui et je veux qu'il le sache...

20:07 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

22/07/2006

...¤?¤...

 

Les jours se suivent, se ressemblent. Ca laisse du temps pour penser, mais penser à quoi? à qui? ... Je ne sais pas si je souhaite vraiment connaître les réponses à ces deux questions. Parfois, il vaut mieux ne pas penser, laisser aller, voir comment ca va se passer. Sans y réfléchir, pour ne pas souffrir, encore. Ne pas même écrire, car  les mots seraient des aiguilles. Ne pas pleurer, car les larmes deviendraient de douloureuses blessures... C'est là, au-dessus de moi, de lui(s),de nous... Sans que je puisse y accrocher un nom, un prénom...

17:19 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

28/06/2006

...Ville, nuit, vie...

La nuit, la ville. Ma nuit, ma ville. Le bruit du noir et la couleur des cris. L'heure où le soleil se couche, la vie s'élève, l'heure où les coeurs s'agitent, s'embrasent et s'embrassent. La lumière des néons, des phares qui s'appellent, s'interpellent. C'est à ce moment là que je vis, souris, crie et prie. Les bras sombres de cette femme inconnue se tendent et se ferment sur moi. Ils me font danser, chanter et pleurer. C'est à cet endroit là, la ville, que je m'assieds, que j'attends. La nuit, ma vie.

12:56 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

24/06/2006

...PM...

C'est fou comme sur quelques jours l'humeur et le sentiment général peuvent changer...Il y a une dizaine de jours je sautillais, parlais et chantais partout dans la maison à en exaspérer tout le monde. Aujourd'hui, j'arrive à peine à écrire...Pourtant il ne s'est rien passé de précis. Sauf cette annulation. Mais c'est quand même pas à cause de lui, non...non...mais non... Je veux pas que ce soit à cause de ça! Bref, examens finis, je passe en 5ème secondaire (ou 1ère pour les passants français), bientôt un pc dans ma chambre et un nouveau petit chat. Je ne sais pas pourquoi le moral n'est pas au rendez-vous de toutes ces réjouissances. J'ai essayé de le joindre mais son portable est éteint. Il doit être en action ailleurs. Ce que je viens d'écrire c'est que du blabla dont personne n'en a rien foutre et qu'on va commenter sans avoir lu parce que c'est beaucoup trop long. Je sais et vous savez que c'est comme ça, mais ce n'est pas grave. C'est la soirée, je suis toute seule et j'ai rien à faire. Ma mère dirait que je peux passer l'aspirateur bien sûr, mais non-merci... C'est l'été, le temps du soleil, de la chaleur et du "rien-à-faire-qu'à-attendre-la-rentrée". Alors comme souvent, je m'en vais prendre un bon petit livre. Bonne soirée à vous.

Perle.

19:44 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

15/06/2006

...Dirty dancing attitude...

Danse, jusqu'à ce que ton corps ne puisse plus

Aime, jusqu'à ce que ton coeur ne puisse plus

Crie, jusqu'à ce que tu n'aies plus de voix

Reste toi-même, jusqu'à ce que les autres n'en puissent plus

Danse, jusqu'à ce que ton coeur ne puisse plus

Aime jusqu'à ce que ton corps ne puisse plus

Crie, jusqu'à ce que les autres n'en puissent plus

Reste toi-même: Dance, aime et crie.

 

°Feeling good°

22:06 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |