31/05/2006

...Attendre...

 

On passe sa vie à attendre je ne sais trop quoi

On se lève le matin, on regarde par la fenêtre

Pour voir si le soleil est là

Ou si il y a un être.

On passe sa vie à tendre à tout le monde

Ses mains, son coeur

On agit dans l'ombre.

On passe sa vie à..., on passe dans la vie, et la vie passe...

16:18 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

L'Attente je viens de lire un texte un peu désabusé, j'en suis désolé...il y a de bons moments que l'on n'attend pas, qui surgissent tels des éclats de flash...nous aveuglent de joie...et nous font goûter un certain bonheur, voire un bonheur certain pendant quelque instant plus ou moins long...
Je vais tranférer un texte que j'ai écrit personnellement intitulé le passe-temps...ironie du sort ? Amicalement MEEREEM

Écrit par : meereem | 01/06/2006

Doux instants Je souhaite simplement te remercier pour tout ce que tu écris, car dans chaque texte on a une petite partie de nous qui se reconnaît. Tout le monde à des souvenirs qui lui reviennent, ça fait vachement réfléchir et ce sont des moments très agréables. Je t'encourage vivement à continuer d'écrire ce que tu as sur le coeur, et à nous faire découvrir si souvent de nouvelles musiques si belles a écouter.

Écrit par : snim | 02/06/2006

chapo Tu a un blog manifike,la musik aussi fait frement fremire, je te souhaite une bonne continuation.....et BRAVO

Écrit par : desdemona | 03/06/2006

bonjour :) j'ai découvert ton lien chez zorg alors je suis en visite chez toi

Écrit par : coco | 07/06/2006

Coucou Je t'ai mis en lien, ce sera plus facile pour te retrouver... ;-)
Courage pour cette dure période scolaire. Biz

Écrit par : lapetiteféeperdue | 11/06/2006

coucou salut miss
et bien je trouve ce poeme très chouette, franchement
j'esper que tu vas bien, que tout vas comme tu veux
je t'embrasse fort et a bientot j'esper
pleins de bonheurs a toi

Écrit par : toza | 15/06/2006

magnifique tes poemes sont tout simplement magnifique

Écrit par : julie | 15/11/2007

Les commentaires sont fermés.