28/06/2006

...Ville, nuit, vie...

La nuit, la ville. Ma nuit, ma ville. Le bruit du noir et la couleur des cris. L'heure où le soleil se couche, la vie s'élève, l'heure où les coeurs s'agitent, s'embrasent et s'embrassent. La lumière des néons, des phares qui s'appellent, s'interpellent. C'est à ce moment là que je vis, souris, crie et prie. Les bras sombres de cette femme inconnue se tendent et se ferment sur moi. Ils me font danser, chanter et pleurer. C'est à cet endroit là, la ville, que je m'assieds, que j'attends. La nuit, ma vie.

12:56 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... joli blog vraiment bonne continuation !

Écrit par : tenebrae | 01/07/2006

Etrange Ta ville est ma ville mais que les ressentis divergent...
J'entends les tambours à 5H du matin, les voix de fausset au karaoké, les cris des enfants sur la patinoire, les disputes à l'aurore...
500m de distance et c'est tout l'univers qui change... bises

Écrit par : lapetiteféeperdue | 05/07/2006

Ta ville est aussi ma ville... :-) Et pourtant comme mon soeur la fée, je la vois autrement...
Jour de marché, cour d'école à la rentrée, apéro à une terasse, long ruban métallique de la Meuse... Bisous ma Nanie

Écrit par : Mam-Lune | 10/07/2006

coucou salut miss
super ton post , tres beau
je te souhaite de passer un chouette week end ma belle
a bientot j'esper,kisousss

Écrit par : toza | 21/07/2006

Les commentaires sont fermés.