20/04/2007

... Virginia Tech 16/04/07...

 

Parce que pour lui, il n'avait plus de place, il a pris celle de ses autres. Il leur a crié ses propres fautes.

Parce que pour lui, il n'avait plus de larmes, il a arraché les leurs. Il a fait grandir en eux sa peur.

Parce que pour lui, il n'avait plus de mots, il a coupé ceux de leur bouche. Il a fait pleurer ses cartouches.

Parce que pour lui, il n'était plus rien, il a mis le point à sa fin.

gunn

 

23:58 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

... Joli, assez abstrait..
J'aime bien l'image..!

Écrit par : inconnue | 21/04/2007

... c triste come mm :/

Écrit par : PtiteTristania | 22/04/2007

Un texte, D'une grande maturité, plein d'émotion et de tristesse mais d'une grande beauté... J'aime ...

Bisous ma perle.
Maman

Écrit par : Marie Lanson | 23/04/2007

... Vérité ou maturité, un texte rare pour un acte universel.

Écrit par : Max-Louis | 25/04/2007

Parce que... La frontière et la vérité entre ce qui est et ce qui n'est pas est souvent imperceptible...
Beau texte réaliste.
Tendresse

Dom

Écrit par : DomAry | 26/04/2007

Coucou toi Ce blog est une heureuse surprise. grâce au texte posté sur antre-lyre par ta maman dont j'admire le talent. Tu en as beaucoup aussi, et dans un style qui t'est propre. Continue comme ça, pour que survive la poésie dans ce monde couleur muraille souvent, où moi aussi j'ai eu quelquefois l'envie de tirer ma révérence à jamais.

Écrit par : Edouard | 16/05/2007

Les commentaires sont fermés.