09/05/2007

...No more to tell...

fuméecirque

 
Aigreur de violence, de haine et de cris. Plus rien n'a de goût ni de sens. Comme un arrêt sur image, une image tirée et percée de tout côté. Une ébauche de poème vide de créativité, puisé à l'encre de mes tourments. Une volupte noire, une vague d'inconnu guide mes mots, mes pas, mes envies. Un relent d'horreur, de trop plein... Sans savoir pourquoi ou d'où cela vient...

18:35 Écrit par Perle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

désarroi, je lis chez toi un sentiment de évolte et de détresse ....
et pourtant tu nous montres une si belle photo ...

Écrit par : aramis-dingo | 09/05/2007

... Très beau texte, j'aime beaucoup.
J'espère que tu vas bien ?
Bisous

Écrit par : tristange | 12/05/2007

... Les trop-pleins et les vacuités se mêlent parfois dans une même torpeur, et guident nos pas et nos mains en des terres inconnues, terres à cauchemars éveillés ou de rêves à esquisser par association libre d'idées.

Écrit par : Edouard | 16/05/2007

Les commentaires sont fermés.